Coups de coeur 2011

Chaque membre de l’équipe a fait part de son ou ses coup(s) de coeur cinématographique(s) de l’année 2011. Les voici:

The Ides of March, George Clooney. Avec George Clooney, Ryan Gosling, Philipp Seymour Hoffman. (Camille)

Stephen Meyers (Gosling), est l’adjoint du directeur de campagne (Seymour Hoffman) du gouverneur de la Pennsylvanie, Mike Morris (Clooney), également candidat à l’investiture démocrate aux élections primaires. Contrairement à ses adversaires, Meyers pense pouvoir jouer d’honnêteté et se sortir de la campagne indemne. Il se rendra vite compte que le monde de la politique n’est pas aussi rose qu’il le semble.

La guerre est déclarée, Valérie Donzelli. Avec Valérie Donzelli, Jérémie Elkaïm. (Camille)

Roméo (Elkaïm) et Juliette (Donzelli) se rencontrent dans un bar et tombent amoureux. Rapidement, ils ont un enfant, auquel on diagnostique une grave tumeur au cerveau. Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm, ex-amoureux, ayant vécu cette histoire montrent un côté différent des histoires de cancer, sujet très exploité dans le cinéma d’aujourd’hui. Véritable coup de coeur des critiques et du public, La guerre est déclarée représente la France à la 84e cérémonie des Oscar.

The Descendants, Alexander Payne. Avec George Clooney, Shailene Woodley. (Claude)

Matt King (Clooney), avocat et descendant d’une grande lignée hawaïenne tente de reconnecter avec ses deux filles suite à l’accident de sa femme, qui a plongé celle-ci dans un coma profond. Parallèlement, il doit signer l’accord de vente de terrains ancestraux appartenant à sa famille.

The Green Hornet, Michel Gondry. Avec Seth Rogen, Christoph Waltz, Cameron Diaz. (Claude)

Le directeur (Rogen) du journal Daily Sentinel, fêtard et immature, prend la place de son père lorsque celui-ci décède. La nuit, il se transforme en super-héros connu sous le nom de Frelon Vert. Il est secondé par Kato, l’expert en arts martiaux.

Source Code, Duncan Jones. Avec Jake Gyllenhaal, Michelle Monaghan, Vera Farmiga. (Alice)

Un soldat pilote d’hélicoptère (Gyllenhaal) se réveille dans le corps d’un inconnu et découvre qu’il fait partie d’une mission qui vise à trouver le terroriste qui a fait sauter un wagon de train de Chicago et qui menace de récidiver. Il a huit minutes avant que le train n’explose, huit minutes qui recommenceront sans cesse jusqu’à temps qu’il trouve suffisamment d’indices.

The Adjustment Bureau, George Nolfi. Avec Matt Damon et Emily Blunt. (Alice)

Un politicien (Damon) et une ballerine (Blunt) se rencontrent et tombent amoureux. Du jour au lendemain, leurs chemins se séparent, mais malgré tout, il défiera le destin non pas sans beaucoup d’efforts afin de retrouver la danseuse.

Monsieur Lazhar, Philippe Falardeau. Avec Fellag, Danielle Proulx, Sophie Nélisse, Émilien Néron. (Anne Michèle)

Un professeur d’origine algérienne (Fellag) se retrouve à remplacer dans une classe de sixième année à Montréal, suite au suicide de l’enseignante. Les enfants, bien que troublés et déstabilisés à l’arrivée du remplaçant, finissent par s’attacher à lui et à le défendre face à certains parents inquiets. Ce film représente le Canada dans la course aux Oscar comme  meilleur film étranger.

My Week with Marilyn, Simon Curtis. Avec Michelle Williams, Eddie Redmayre, Emma Watson. (Anne Michèle)

Un jeune britannique nommé Colin Clark (Redmayre), s’éprend de Marilyn Monroe (Williams), alors qu’il est le 3e assistant réalisateur sur le plateau du film The Prince and the Showgirl. Il vivra une relation privilégiée avec la star américaine et c’est à travers ses yeux qu’on voit une tranche de vie de l’icône.

Melting Away, Doron Eran. Avec Hen Yanni, Yonatan Barak. (David)

Parker Hendrikson, un adolescent des banlieues de Toronto a été mis a la porte de sa maison par ses parents homophobes, qui ne pouvaient supporter le penchant de leur fils pour le travestissement.

The Artist, Michel Hazanavicius. Avec Jean Dujardin et Bérénice Béjo. (Noémie)

Un acteur du cinéma muet (Dujardin) voit sa carrière prendre un coup alors que le cinéma parlant fait son apparition à Hollywood. Véritable coup de coeur partout où il passe, The Artist était le pari risqué de Michel Hazanavicius. Film muet et en noir et blanc, il a tout de même fait ses preuves partout à travers le monde, même aux États-Unis.

Mentions spéciales de l’équipe:

Les petits mouchoirs, Guillaume Canet. Avec Marion Cotillard, François Cluzet, Gilles Lellouche, …

Un groupe d’amis, récemment affecté par un tragique évènement, décide tout de même de partir en vacances, comme chaque année, dans la maison de l’un d’eux. Pendant ces deux semaines, les petits mensonges que chacun se fait à soi-même ainsi qu’aux autres tomberont comme des petits mouchoirs.

Chacun s’identifie assez aisément à l’un ou l’autre de ces personnages, et même sans avoir vécu cette situation dramatique qui mène le film, on est touchés, on rit, et on pleure. Mention également à l’excellente musique choisie par Guillaume Canet, même si plusieurs lui ont reproché ses choix trop anglophones.

Café de Flore, Jean-Marc Vallée. Avec Kevin Parent, Hélène Florent, Vanessa Paradis, Evelyne Brochu, Marin Gerrier.

Dans le Paris des années 60, une femme (Paradis) essaie de vivre tant bien que mal, malgré la pauvreté, malgré le manque de ressources, malgré son célibat, et malgré le regard des autres, une vie normale, avec son fils (Gerrier) anormal, atteint de trisomie.

Dans le Montréal d’aujourd’hui, Antoine (Parent), essaie de composer avec ses deux filles, son ex-femme (Florent) qui ne se remet pas de leur séparation et sa copine actuelle (Brochu).

Tout le film est basé sur la faible impression qu’un lien puissant uni ses deux histoires. Et plus l’histoire avance, plus le lien se confirme.

Table ronde du 11 janvier 2012.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s