Histoire de famille familière

Crédit - Memento Films International

A Separation (123 minutes, Iran)

Réalisation: Asghar Farhadi

Avec: Peyman Moadi, Leila Hatami, Sareh Bayat et Shahab Hosseini.

A Separation ou Jodaeiye Nader az Simin, en version originale, raconte l’histoire d’un couple bien nanti, Nader et Simin, qui ne s’entend pas sur son avenir et qui décide de se séparer, ce qui créera autour de lui plusieurs bouleversements. Nader, devenu père monoparental, doit trouver le moyen de continuer son travail à la banque tout en s’occupant de son vieux père atteint de l’Alzheimer et de sa fille de 11 ans, Termeh. Lire la suite

Qui est cet Autre qu’on déteste?

Laurentie (120 minutes, Canada)

Réalisation: Mathieu Denis, Simon Lavoie

Avec: Emmanuel Schwartz, Eugénie Beaudry, Martin Boily, Guillaume Cyr, Jade Hassouné, Simon Gfeller et Erin Agostini.

Louis Després a 28 ans, il habite Montréal, et est technicien audiovisuel. Accro à la porno, il n’arrive pas à entretenir une relation saine et stable avec sa copine, n’a pas beaucoup d’amis, n’a rien en commun avec ses collègues et ne sait pas qui il est ou ce qu’il veut. Il sait juste qu’il n’est pas cet Autre, qui est plus beau, plus populaire, qui réussit mieux, qui est heureux, quoi. Depuis que cet Autre est son voisin de pallier, Louis sombre de plus en plus, vivant un mal-être profond. Il ne se reconnait pas dans ce qu’il appelle les « fils et filles de la Laurentie ». Lire la suite

Touchant fils à Jo

« Je n’ai jamais vécu ce type de relation ni avec mon père, ni avec mon fils qui joue, lui, au foot. C’est d’ailleurs en l’accompagnant un jour à un match que j’ai assisté à une scène à la fois pathétique et comique où un père a passé son temps à pourrir son môme, gardien de but, parce qu’il avait pris un but casquette. Il était là mon sujet, » explique Philippe Guillard, scénariste et réalisateur d’un film où amour et amitié fraternel et paternel se rencontrent sur un terrain de rugby. Le fils à Jo est sorti en salle au Québec le 10 février 2012 Lire la suite

We need to talk about Kevin

Crédit - Oscilloscope

We need to talk about Kevin (112 minutes, co-production Royaume-Uni et États-Unis)

Réalisation: Lynne Ramsay

Avec: Tilda Swinton, Ezra Miller, John C. Reilly et Jasper Newell.

Il s’agit de l’histoire d’une famille, du point de vue d’Eva, la mère. Eva était une globe-trotteur et rien ne lui plaisait plus que de voyager. Elle doit pourtant mettre sa vie professionnelle et ses objectifs de carrière de côté pour donner naissance à son fils, Kevin. Dès le début, la relation entre Kevin et Eva est difficile : il crie beaucoup, elle a de la difficulté à supporter ses crises, elle semble en baby blues et surtout, exaspérée. Elle est prête à tout pour un moment de répit et c’est son mari, joué par John C. Reilly, Lire la suite

La ballade de l’impossible.. (ou la ballade qui ne finit plus)

Mon titre annonce de suite la couleur de mon appréciation sur ce long métrage du vietnamien Tran Anh Hung, intitulé La ballade de l’impossible. Adapté d’un roman de l’auteur japonais Haruki Murakami, ce drame romantique met en scène deux jeunes adultes dans le mouvementé Tokyo des années 60. Tantôt révoltés, tantôt angoissés, mais toujours très studieux, la jeunesse présentée ici est une jeunesse fragile et déprimée.

Kizuki s’est suicidé. Son ami Watanabe, décide de quitter Kobe pour poursuivre ses études à Tokyo et laisser cette histoire derrière lui. Là, il retrouve Naoko, petite-amie du défunt Kizuki, dans un état d’intense fragilité. Le soir de ses 20 ans, elle offrira finalement sa virginité à Watanabe, mais tout ne se passera pas comme prévu. Le lendemain, elle disparait sans donner de nouvelles. Watanabe rencontrera Midori mais n’imagine pas qu’il retrouvera également Naoko quelques temps plus tard.. Parviendra-t-il à établir une quelconque relation avec celle-ci ?

Autant le livre de Murakami m’a fasciné, m’a fait voyager et m’a véhiculé une impression de légèreté malgré un climat dramatique ; autant le film de Tran anh Hung a fini par m’ennuyer. Certes, les images sont magnifiques, les cadrages remarquables, mais que dire de l’adaptation de l’histoire.. Les scènes sont longues, très longues parfois. Les dialogues se font rares entre les principaux protagonistes, et la relation peine à avancer entre eux.Copié sur le modèle culturel japonais, ces deux jeunes adultes semblent emprisonnés par les secrets, le manque de dialogue et doivent composer sans cesse en retenue. Finalement, le spectateur lui-même fini par souffrir de cette retenue. On a envie d’en savoir plus, d’entendre des choses se révéler, de voir cette relation évoluer. Mais il faut se contenter d’observer des paysages merveilleux et d’admirer le silence..

Je n’ai pas mentionner le jeu des acteurs, mais le jeu est juste. Point. Rien d’extraordinaire à souligner. Pas de fausses notes non-plus cependant.

À conseiller donc, à tous les passionnés de ce beau pays qu’est le Japon, mais sans doute moins à tous les lecteurs charmés par la plume de Murakami, qui risquent de ne pas s’y retrouver.

Romans adaptés au cinéma

Nous ne sommes pas assez au courant quand un film est adapté d’un roman. C’est mentionné très brièvement dans le générique de début du film que l’histoire provient d’un livre, mais c’est rarement bien mis en évidence. De plus, on ne sait jamais véritablement s’il s’agit d’une adaptation fidèle, libre ou encore simplement d’une transposition.

Une adaptation fidèle, comme son nom l’indique, essaie de rester le plus près possible de l’histoire, des personnages et de l’ambiance décrits dans le livre. Lire la suite

Albert Nobbs

Crédit - Roadside Attractions

Albert Nobbs (113 minutes, co-production Royaume-Uni et Irlande)

Réalisation: Rodrigo García

Avec: Glenn Close, Janet McTeer, Mia Wasikowska, Aaron Johnson, Pauline Collins et Mark Williams.

Vendredi dernier sortait sur nos écrans le dernier film de Rodrigo Garcia, Albert Nobbs. Le fils de l’auteur Gabriel Garcia Marquez a pris un grand risque en adaptant au cinéma cette histoire tirée d’une nouvelle de l’auteur irlandais George Moore.

Lire la suite