Anachronismes

La différence entre un anachronisme et une simple erreur de tournage? Le premier désigne spécifiquement le placement de concepts ou d’objets inexistant à l’époque illustrée par l’œuvre, alors que le deuxième réfère à un aspect inexact ou à un élément que l’équipe de tournage a omis de camoufler. Pour les cinéphiles avertis, il est facile de remarquer, même dans les meilleurs films, de grandes ou de petites incohérences, par exemple des événements historiques mal reconstitués. Étonnamment, énormément d’erreurs se glissent durant la production d’un long-métrage, mais souvent, il faut vraiment avoir un œil attentif, et aussi une grande connaissance de l’histoire pour s’en rendre compte. Je vous propose donc ici un palmarès des plus grands anachronismes dans les plus grands films.

À commencer avec The Gladiator, un film de l’an 2000, réalisé par Ridley Scott. En tout, une centaine d’erreurs recensées. Parmi les anachronismes célèbres, celle qui est pour moi la référence pour le terme «anachronisme». Moi, ça m’est arrivé souvent d’entendre quelqu’un expliquer ce qu’est un anachronisme en disant «Un anachronisme. Tsé, comme dans Le Gladiateur, la scène où on voit un soldat avec une montre au poignet!» Cette erreur, à 2h20 minutes dans le film, s’explique évidemment par le grand nombre de figurants et la difficulté de tout contrôler, mais dans ce temps-là, il n’y avait évidemment pas de bracelet-montre. Ce film a énormément d’anachronismes d’inattention, que ce soit les techniques de combat employées par les soldats et les couleurs des armures qui ne sont pas les bonnes en comparaison avec les vrais soldats de cette époque ou encore le type d’arbres qu’on retrouve dans la forêt qui sont impossibles à cet endroit, durant ce temps. Il y a aussi la fameuse bouteille de gaz cachée sous le char qui tombe dans l’arène, à 1h23. Ça fait grandiose comme effet, mais ce n’est pas très réaliste de mettre ça dans le temps des gladiateurs. Déjà, en ouverture du film, dans la version française, on nous dit que ça se passe avant Jésus-Christ, alors que c’est plutôt après, mais ça, c’est peut-être seulement une erreur de traduction. Ensuite, on propose un casque de vikings aux gladiateurs, alors que ces périodes sont à plus de 1000 ans d’écart dans le temps. Bref, un travail pas très soigné, The Gladiator!

Dans Forrest Gump, le personnage principal dit que sa femme, Jenny, est morte un samedi. Or, on voit écrit sur sa tombe qu’elle est morte le 22 mars 1982, ce qui était un lundi. Pourquoi ne pas avoir pris le temps de vérifier ce simple détail?

Dans le Titanic de James Cameron, plein d’erreurs de temps, d’événements historiques sont répertoriées. Par exemple, quand Rose défait ses bagages, elle sort des peintures et parle d’«un certain Picasso». Si on se rappelle que le Titanic a coulé en 1912, Picasso ne devrait pas être inconnu, puisqu’il est célèbre depuis 1906. Aussi, il est illogique que sa toile «les Demoiselles d’Avignon», que Rose accroche dans sa cabine, ait été sur le Titanic, puisque ce tableau existe toujours et qu’il est exposé à New-York. Aussi, le personnage de Jack Dawson dit à Rose qu’il a déjà patiné sur le lac Wissota, au Wisconsin. Mais ce lac artificiel n’a été creusé qu’en 1917, soit cinq ans après le naufrage du paquebot. Finalement, lorsque Rose donne une pièce de monnaie à Jack pour qu’il la dessine au fusain, on peut apercevoir le profil de Franklin Delanoe Roosevelt sur la pièce, alors que ce dernier a été président des États-Unis de 1933 à 1945, des années après l’histoire du Titanic.

Dans le même genre d’erreurs historiques, dans le film Saving Private Ryan, on peut apercevoir, sans doute dans un soucis d’équité, un soldat noir dans l’unité qui recherche Ryan. Pourtant, dans l’histoire américaine, il faudra attendre 1945 pour qu’une première unité mixte voie le jour, et cette pratique s’est complétée avec la guerre du Vietnam, car au temps du film, les noirs étaient dans des unités séparées.

Il peut s’agir vraiment de détails minimes, par exemple, dans le film Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain, lorsque la jeune Amélie est horrifiée devant la télévision, elle s’empresse de la fermer avec…une télécommande infrarouge. Mais ça n’existait pas encore en 1980.

Un autre détail auquel on ne pense pas souvent: la musique! Dans Back to the Future, Marty utilise la chanson Johnny B. Good, de Chuck Berry, pour la rendre heavy metal. Le problème, c’est que l’action du film se déroule en 1955, mais que la chanson est parue en 1958. Bon, vu le principe du scénario, on peut excuser celle-ci.

LE film de 2011, The Artist, se déroule entre 1927 et 1932 ou 33, il est donc impossible que Pippa Miller ait une limousine décapotable, un modèle qui date de 1935 ou 36.

Vous vous doutez bien que dans des films comme Jurassic Park, qui mettent en scène énormément de créatures qui n’existent plus aujourd’hui, les erreurs sont faciles. Les experts ont donc jugé que l’espèce de dinosaures appelée Vélociraptors n’existaient pas, dans le Parc Jurassique, parce que c’est une espèce qui faisait partie de l’ère crétacée. C’est apparemment la même chose pour les dinosaures Tyrannosaure Rex et les tricératops, qui sont également de l’ère crétacée, et non du jurassique. On retrouve aussi dans ce film un dialogue qui n’est pas cohérent : quand Hammond soigne Malcolm, il lui dit que rien ne fonctionnait quand ils ont ouvert Disneyland en 1956. Oups, Disneyland a ouvert ses portes en juillet 1955.

Finalement, un dernier film qui, lui aussi, peut être excusé de ses fautes, de par son caractère humoristique. Je parle bien sûr d’Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre. À 23 minutes, Panoramix dit à Obélix «c’est une des 7 merveilles du monde». Mais dans ce temps-là, on ne parlait pas de «merveilles du monde» et elles n’étaient pas 7. C’est précisément durant cette période que la plupart ont été construites.Aussi, un peu plus loin, vers 37 minutes, on remarque, lorsqu’Amonbofils et son assistant se rencontrent pour la première fois, que la serveuse porte des jeans. Aussi, Itinéris, rôle campé par Isabelle Nanty, a les yeux bleus clair. Une couleur pas très commune pour une égyptienne.

Chronique du 7 décembre 2011

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s