Des vents contraires

Des vents contraires (91 minutes, France)

Réalisation: Jalil Lespert

Avec: Benoit Magimel, Audrey Tautou, Isabelle Carré, Antoine Duléry, Ramzy Bedia

Scène ménagère banale. Un matin, Paul (Benoît Magimel), écrivain qui tourne en rond depuis plusieurs semaines, se chicane avec sa femme Sarah (Audrey Tautou), médecin. Devant leurs deux enfants, inquiets. Sarah part travailler sans avoir le temps de régler le conflit, et ne revient jamais. Un an plus tard, Paul, déprimé et en colère, s’enfonce dans un abîme de désespoir dans lequel il entraîne ses enfants. Malgré la culpabilité et la douleur qui le rongent, il décide de quitter Paris pour Saint-Malo, le village où il a grandit et où il espère pouvoir se refaire une vie. Au bout du rouleau, et inquiet de la conclusion de l’enquête sur la disparition de sa femme, Paul agit de plus en plus souvent sous impulsion, et se retrouve plus d’une fois dans le pétrin.

Tiré du roman d’Olivier Adam, qui collabore aussi au scénario, Des vents contraires est un récit sur les relations humaines et les liens familiaux qui finissent toujours par se ressouder. Benoit Magimel incarne magnifiquement ce père de famille qui tente de faire surface, entre la peine et la douleur causée par la disparition de sa femme et l’amour immense et inconditionnel qu’il porte à ses deux enfants. On sent cette douleur, on la voit, mais sans tomber dans le cliché de l’alcoolisme, par exemple.

C’est un film lent, dans lequel il ne se passe pas grand-chose, en même temps qu’il arrive un tas d’aventures à Paul. On oublie la réalisation, on oublie les acteurs et on oublie la musique. On est témoin de la vie d’un homme détruit par celle-ci qui tente de garder la tête froide pour le bien-être de ses enfants, qui eux aussi souffrent de cette histoire.

Malgré quelques longueurs et égarements, c’est un film à voir pour le jeu des acteurs principaux (Benoit Magimel, Isabelle Carré, Hugo Fernandes, Cassiopée Mayance) et pour la scène finale, touchante et troublante, qui va droit au cœur.

(Émission du 4 avril 2012 pour la critique complète)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s