Xavier Dolan a le droit d’être déçu

Photo: Cyberpresse

Bon. Les films en compétition au prochain festival de Cannes ont été annoncés. Laurence Anyways, de Xavier Dolan, a été retenu dans la catégorie Un certain regard, plutôt qu’en sélection officielle, où on l’attendait. Et où lui aussi l’attendait. Dolan a été honnête hier matin: il s’est dit déçu de ne pas voir son film être choisi en sélection officielle.

Je vois déjà ça venir. Qu’est-ce que les gens vont dire de cette réaction? Que Dolan n’est qu’un petit prétentieux qui ne sait pas profiter de sa chance, mais qui fait son intéressant avec sa grande culture, ses mots que personne ne comprend et ses films trop intenses? Moi qui adore Xavier Dolan, je dois dire que la réaction que j’ai eu a été: « Il est déçu? Euh… c’est pas un peu bizarre de dire ça? Ça fait un peu prétentieux, non? En même temps, je le comprends un peu, moi aussi j’aurais été déçue, tout le monde prédisait tellement qu’il allait être en sélection officielle, surtout que c’est son troisième film, et troisième film à Cannes, et Les amours imaginaires avait été choisi dans la même catégorie, alors c’est comme s’ils mettaient Laurence Anyways dans le même panier que Les amours imaginaires, alors que c’est pas du tout la même chose, c’est un film avec un gros budget sur lequel il a travaillé vraiment fort, pas un film plus en surface comme Les amours imaginaires, même si j’ai vraiment aimé ça comme film, mais lui il l’a dit 1000 fois qu’il avait juste fait ça en attendant, que ça aurait du faire longtemps que Laurence Anyways soit sorti, mais il a repoussé la sortie, 8 millions de dollars c’est pas rien, comparé aux deux autres films et en plus c’est une co-production et J’ai tué ma mère était pas en sélection officielle en plus? Ça je sais pas trop en fait. Ouais, dans le fond je comprends qu’il soit déçu. »

Oui, j’ai tout dit ça en une phrase. Ce n’est sûrement pas très clair, mais tout ce que je pense est là.

J’ai tué ma mère a été présenté à la Quinzaine des réalisateurs en mai 2009. Puis, Les amours imaginaires dans la catégorie Un certain regard, l’année suivante. En présentant J’ai tué ma mère, il parlait déjà de son prochain film, Lawrence Anyways. Finalement, dû à toutes sortes de problèmes et de discussions, j’imagine, il a retardé le processus, et a réalisé Les amours imaginaires, qui se voulait être un exercice de style. L’histoire est simple, mais la réalisation est plus profonde. Il a joué avec les plans, les couleurs, la musique, etc. Je suis encore surprise qu’il ait réussi à réaliser ce film si vite.

Puis, il n’a pas fait de promotion, se concentrant sur son prochain projet, Lawrence Anyways, qui est devenu Laurence Anyways. Il l’a dit sur plusieurs plateformes. Il n’aime pas revoir ses deux premiers films. Il ne les renie pas, mais les trouve plus « amateurs » disons, il remarque les erreurs, il les aurait refaits différemment.

Jusqu’à maintenant, Laurence Anyways est le film dont il est le plus fier. Bien sûr qu’il ne dira probablement pas la même chose dans 10 ans. Mais en ce moment, c’est de ce film dont il est le plus fier, le film dans lequel il s’est le plus investi, le film qui lui a demandé le plus de travail. Et si Les amours imaginaires a été sélectionné à Cannes, il pouvait s’attendre à ce qu’un film encore meilleur le soit aussi. N’importe qui y aurait rêvé. D’autant plus que c’est à Cannes que sa carrière a commencé. C’est ce qui l’a véritablement lancé.

Cette déception ne durera pas. Il sera tout de même content d’aller à Cannes. Il a probablement vécu la même déception que Philippe Falardeau ou Denis Villeneuve à qui l’Oscar a échappé. Peuvent-ils vraiment dire qu’ils y ont cru et qu’ils sont déçus? On leur dira qu’ils sont déjà bien chanceux de s’être rendus jusque-là. Avec raison. Mais il y a toujours un petit mais. Un petit espoir. Celui que tout le monde a un peu secrètement.

Donc oui, Xavier Dolan peut être déçu. Ce n’est pas prétentieux. Au moins, il a le courage de le dire sans fausse modestie.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Xavier Dolan a le droit d’être déçu »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s