Les Misérables: Quand trop c’est comme pas assez

les mizAu début des années 1980, Claude-Michel Schönberg crée une comédie musicale inspirée de l’œuvre de Victor Hugo. Cinq ans plus tard, Cameron Makintosh l’adapte pour le public anglophone. Elle est jouée en permanence à Londres depuis 1985, ce qui lui a valu le record de longévité pour une pièce de ce genre en 2006. Depuis, Makintosh l’a adaptée ailleurs dans le monde, notamment à Montréal au début des années 1990, avant qu’elle soit mise en scène de nouveau, cette fois par Frédéric Dubois, dans le cadre des festivités du 400e anniversaire de Québec en 2008. Lire la suite

Publicités

«Antiviral», de Brandon Cronenberg: un premier film saisissant

Crédit photo – Rhombus Media

Antiviral (2012, 108 minutes, Canada et États-Unis) 

Avec: Caleb Landry Jones, Sarah Gadon, Malcom McDowell, Joe Pingue, et Douglas Smith. 

Réalisation et scenario: Brandon Cronenberg 

Syd March travaille à la Lucas Clinic, un endroit où on vous offre la possibilité de vous faire injecter les virus contractés par vos personnalités préférées. Que ce soit de l’herpès ou un simple rhume, si votre chanteur ou actrice préféré l’a eu, les spécialistes de chez Lucas sont allé lui faire une prise de sang pour obtenir son virus dans une fiole, pour ensuite la dupliquer et la modifier en la rendant non contagieuse. On vend donc des injections de virus, en conseillant les gens sur le virus à choisir et l’endroit où l’injecter, pour être le plus possible semblable à la célébrité qui l’a eue. Le but de tout ça, c’est de créer un lien avec sa célébrité préférée. En ayant son herpès au même endroit dans le visage, on créé une connexion avec elle.  Lire la suite

Camion

Camion (2012, 113 minutes, Canada)

Scénario et réalisation: Rafaël Ouellet

Avec: Julien Poulin, Patrice Dubois, Stéphane Breton

Pour son quatrième film (après Le cèdre penché, Derrière-moi et New Denmark), Rafaël Oullet est allé chercher le comédien Julien Poulin pour incarner le rôle principal. C’est après l’avoir vu dans la série Minuit, le soir, réalisée par son ami Podz, qu’il a eu un coup de coeur pour l’acteur.

Poulin incarne donc Germain, un camionneur d’expérience à l’aube de la retraite, impliqué dans un grave accident de la route. Vivant avec la mort d’une femme sur la conscience, même s’il n’en est pas responsable, Germain sombre peu à peu dans une profonde dépression. Il appelle à l’aide son fils Samuel (Dubois), concierge à Montréal. Celui-ci décide d’aller chercher son frère Alain (Breton) au Nouveau-Brunswick afin de le ramener à la maison familiale pour apporter un peu de soutien à leur père.

Si l’histoire aborde plusieurs thèmes déjà amplement exploités au cinéma, Rafaël Ouellet le fait d’une façon très personnelle. En effet, même s’il tient à spécifier que l’histoire n’est pas autobiographique, elle fait tout de même partie de lui. Le père de Rafaël Ouellet était camionneur et a déjà vécu cette dépression post-accident (même si les conséquences n’étaient pas les mêmes!). Il vient également d’un petit village (Dégelis, dans le Témiscouata) où la vie n’est pas toujours facile. À l’origine, le film devait même être un documentaire sur les derniers jours de M. Ouellet comme camionneur. Peu à peu, le projet a évolué vers une fiction.

Rafaël Ouellet dit s’être inspiré de ce qu’il connait pour écrire son film. Choix logique. C’est  une méthode plus qu’utilisée au cinéma québécois, mais généralement très efficace. Cela donne une couleur très personnelle au film. Dans le cas de Camion, c’est une couleur à la fois grise et triste mais aussi très lumineuse. S’il a des caractéristiques communes avec Le vendeur, de Sébastien Pilote, Camion finit tout de même sur une note un peu plus positive.

Il y a quelque chose de très fort qui ressort du fait qu’un père et ses deux fils soient les personnages principaux de cette histoire. Germain dit ne pas avoir élevé ses fils, puisqu’en tant que camionneur, il était souvent absent. Pourtant, il se rend compte que ses fils sont exactement comme lui. Toute cette histoire atteint son paroxysme lors d’une très touchante scène de chasse à la fin du film.

Camion est un film sur le rassemblement. Avec la crise sociale que vit actuellement le Québec, Rafaël Ouellet dit que les gens s’isolent chacun dans leur coin. Les opinions sont polarisées. Mais son film appelle à la réunion, parce que c’est ensemble qu’on est plus forts.

Camion, qui a déjà séduit le Jury oeucuménique du Festival de Karlovy Vary, et qui a également remporté le prix de la mise en scène au même Festival, ne laissera pas indifférent, et promet de tout rafler les prix dans les festivals où il passera.

Mention spéciale à la musique, superbement bien choisie par les acteurs Viviane Audet et Robin-Joël Cool, amis du réalisateur.

Pour écouter la critique complète: émission du 13 août 2012

Le film d’une visionnaire

(Critique du film Liverpool, tel que parue originalement sur La bible urbaine)

Liverpool (2012, 113 minutes, Canada)

Scénario et réalisation: Manon Briand

Avec: Stéphanie Lapointe, Charles-Alexandre Dubé, Louis Morissette

Manifestations monstres organisées en quelques heures via les réseaux sociaux, soulèvements populaires, slogans et pancartes démontrant toute la créativité de ce peuple qui se mobilise, rues et port de Montréal congestionnés… Malgré ce qu’on peut croire, non, Manon Briand ne s’est pas inspirée des récents évènements qu’a connus le Québec pour écrire son nouveau film. Lire la suite

La Run: courrez le louer

Crédit photo – K-Films Amérique

La Run (2011, 104 minutes, Québec)

Avec: Jason Roy-Léveillée, Pierre-Luc Brillant, Nicolas Canuel, Marc Beaupré, Nanette Workman et Martin Dubreuil.

Réalisation: Demian Fuica

Scénario: Demian et Léonardo Fuica, Martin Poirier

Inspiré par l’histoire vraie d’un jeune homme de bonne famille, étudiant en ingénierie, qui connaît des déboires judiciaires après avoir participé au commerce de stupéfiants, La Run met en scène Guillaume, un jeune homme pour qui tout va bien, mais qui se trouve contraint de faire de l’argent dans un temps record afin de payer les dettes de jeu de son père. Comme l’homme à qui son paternel a emprunté de l’argent veut se faire rembourser très rapidement, Guillaume comprend que son job étudiant n’est pas suffisant. Il joindra son ami d’enfance dans sa run de distribution de drogues et grimpera rapidement les marches de l’industrie.

Si le générique de début du film La Run est très agressif, presque agressant, il donne également le ton au film: c’est une réalisation et des plans plus qu’efficaces qu’on retrouvera dans ce dernier projet des frères Fuica. Le film s’ouvre dans un long plan-séquence sublime, Lire la suite

La comédie romantique (presque) réinventée

Friends with Kids (107 minutes, États-Unis, 2012)

Réalisation et scénario: Jennifer Westfeldt

Avec: Jennifer Westfeldt, Adam Scott, Jon Hamm, Kristen Wiig, Maya Rudolph, Megan Fox

Avec Friends with Kids, la scénariste, réalisatrice et actrice Jennifer Westfeldt donne un nouveau ton à la comédie romantique que nous connaissons.

Julie et Jason se connaissent depuis le collège. Au début de la trentaine, ces deux new-yorkais bien nantis vivent encore comme les éternels adolescents qu’ils sont, ou qu’ils aimeraient rester. Lire la suite

L’équipe de Générique rencontre les artistes de Liverpool !

Ce matin lundi 23 juillet 2012, l’équipe de Générique a assisté à la projection de presse du dernier long métrage de Manon Briand, Liverpool.

Le film met en vedette Stéphanie Lapointe, Charles-Alexandre Dubé et Louis Morrissette.

Nous avons rencontré quelques artistes du film, entrevues qu’on vous présentera le 6 août prochain!(Nous prenons congé d’émission le 30 juillet)

D’ici là, visionnez la bande annonce.